Apprenez à créer un environnement de travail créatif

De nos jours, la créativité est une exigence croissante, car d’autres emplois sont de plus en plus externalisés par des ordinateurs et des robots. Il y a cependant un problème avec la créativité. Cela implique de faire les choses d’une manière différente. Les gens craignent souvent de faire des choses de manière inhabituelle parce qu’elles comportent des risques, comment peuvent-ils savoir si cela donnera les résultats souhaités?

Ed Catmull, le co-fondateur des studios Pixar, a été confronté à ce dilemme à maintes reprises. Ce livre livre ses idées à travers une série d’anecdotes et d’arguments de la carrière de Catmull chez Pixar et Disney.

Créer un environnement de travail qui favorise la créativité

Après s’être rendu compte qu’une longue table rectangulaire créait un sentiment de formalité et de hiérarchie lors des réunions de Pixar et empêchait ainsi certains participants de s’exprimer, Catmull l’a remplacée par une table carrée qui permettait l’implication de tous les membres, ce qui a résolu le problème du manque de participation.

De plus, Pixar encourage la personnalisation du design du lieu de travail, ce qui crée de l’individualité et encourage davantage la créativité. En fait, Steve Jobs a également construit l’ensemble du complexe Pixar avec des modèles d’entrée et de sortie bien pensés. Des idées que les gens doivent communiquer et qui encouragent un sentiment de communauté.

Évitez la hiérarchie pour améliorer le feedback et le travail d’équipe

Le feedback est crucial pour une entreprise saine. Il y a toujours des choses qui peuvent être améliorées. Les commentaires des employés sont un bon moyen d’obtenir des commentaires.

Donneriez-vous des idées sur la façon d’améliorer l’entreprise à votre patron? Probablement pas. C’est parce que la hiérarchie est intimidante. La plupart des employés craignent que leurs commentaires soient ignorés, ou pire, que leurs supérieurs répondent avec dédain.

Pixar a contourné ce problème en créant un système de feedback qui permet aux employés de partager des informations librement et ouvertement entre les hiérarchies. Le jour des notes a été créé. La Journée des notes est une journée au cours de laquelle les employés peuvent partager leur opinion sur la façon d’améliorer Pixar. Aucun travail n’est autorisé ce jour-là. Tous les employés doivent aider.

Ed Catmull encourage également les employés à se sentir en confiance pour lui parler en leur rendant visite individuellement pour entendre leurs opinions et leurs problèmes.

Les limites et un contrôle excessif peuvent entraver le progrès et nuire au moral

Lorsque les cofondateurs de Pixar John Lasseter et Ed Catmull sont arrivés chez Disney Animations Studios après la fusion des deux sociétés, ils ont trouvé un problème intéressant. La direction précédente avait créé un « groupe de surveillance » pour suivre la production compliquée et coûteuse de l’animation.

Ce groupe, cependant, était un obstacle pour ceux qui travaillaient sur l’animation. Ils ne pouvaient pas répondre aux problèmes sans être épinglés sur chaque petite décision du groupe de surveillance. Les deux groupes étaient en guerre constante l’un contre l’autre, ce qui a plombé le moral.

John et Ed après avoir réalisé ce problème ont éliminé le groupe de surveillance. À leurs yeux, le groupe de surveillance n’a ajouté au processus que des tensions.

Des plans inflexibles conduisent à des opportunités manquées

Après que le chef des ressources humaines de Disney soit venu à Ed avec un plan détaillé sur deux ans sur la façon dont ils devraient gérer divers problèmes de dotation, il lui a expliqué que ce dont ils avaient besoin, c’était plutôt de la flexibilité. Il a dessiné une pyramide lui expliquant que ce qu’elle voulait, c’était atteindre le sommet de la pyramide à la fin de la période. Il a ensuite dessiné une ligne en zigzag passant par le sommet de la pyramide expliquant que c’est là que Pixar pourrait être à la place.

Ce qu’il voulait au lieu d’un plan rigide prédéfini, c’était qu’ils restent ouverts aux réajustements en cours de route.

Méfiez-vous du biais de confirmation

Nous ignorons souvent les opinions des autres lorsqu’elles contredisent ce que nous croyons et choisissons les informations qui confirment ce que nous croyons. Cette tendance est appelée biais de confirmation. Nous devons être conscients de modèles mentaux comme celui-ci pour pouvoir y faire face. Sinon, nous pouvons ignorer les suggestions importantes d’autres personnes ou tomber dans d’autres pièges.

Une bonne équipe est plus importante que les idées et les processus

Qu’est-ce qui est le plus important, les personnes ou les idées? En posant cette question, Ed a souvent reçu une réponse de 50/50 du public. Seules quelques personnes ont réalisé l’évidence, les idées viennent de personnes ou d’une équipe, donc évidemment les personnes et les équipes sont plus importantes. L’embauche des bonnes personnes est donc un élément essentiel de la réussite.

La meilleure idée n’aidera pas si vous n’avez pas les gens et l’équipe pour faire le travail. Presque toutes les choses brillantes sont le résultat d’une combinaison d’idées de nombreuses personnes différentes. En d’autres termes, c’est la coopération de grandes équipes qui aboutit finalement à des produits réussis.

De plus, la diversité est importante. La diversité se traduit par plus d’inspiration et d’idées, les groupes homogènes ne favorisent pas ce genre d’innovation.

La direction doit faire confiance aux employés

Examiner et microgérer les employés n’est pas le meilleur moyen de favoriser la créativité et la résolution de problèmes. Cela ne fait qu’entraver le moral et la créativité. Une meilleure approche consiste à donner aux employés la liberté nécessaire d’exercer ce qu’ils doivent faire.

Le groupe Braintrust de Pixar est un bon exemple d’autonomie. Il donne régulièrement des commentaires aux experts en production cinématographique sur divers domaines. Le conseil n’est pas obligatoire mais peut être extrêmement utile. Il n’y a pas beaucoup de choses qui échappent à Braintrust, aka.  » le grand œil de Sauron. »Braintrust n’est pas là pour critiquer, veut aider.

Échec précoce

L’échec est une étape nécessaire à l’apprentissage. Chez Pixar, la direction permet au personnel d’échouer dans les premières étapes d’un projet. Cela leur donne une chance d’apprendre de leurs erreurs et de faire mieux dans les étapes ultérieures où l’échec coûte cher. Plus de temps pour l’exploration et la correction dans la phase de développement du cinéma vaut mieux que de faire ces erreurs à la phase de production. De même, les entreprises devraient donner à leurs employés un espace sûr pour échouer et apprendre.

La créativité s’épanouit dans un environnement qui l’encourage et permet une motivation intrinsèque.

Obtenir le livre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lg