Je n’ai pas le courage de laver moi-même 100% laine en machine. Je le lave à la main à l’eau froide et, trop bon marché pour acheter de la woolite, j’utilise simplement le savon à vaisselle qui se trouve à côté de l’évier. J’ai appris une méthode de séchage légèrement différente de celle que d’autres mentionnent ici: J’agrandit un écran de fenêtre réglable (j’ai également utilisé un vieux portail pour bébé, avec une grande maille en plastique) pour qu’il soit soutenu par les deux côtés de la baignoire, et pose le pull (ou les chaussettes, peu importe) sur l’écran afin qu’il puisse sécher à l’air du haut et du bas en même temps. Mon pull en laine le plus épais est généralement sec après 24 heures.

Cleogrrl l’a cloué; à moins que vous ne vouliez être surpris par des vêtements en laine de la taille d’une poupée, évitez autant que possible la chaleur et l’agitation. Le contraire est de rétrécir et de compacter intentionnellement les fibres de laine en un feutre dense, un processus officiellement appelé « foulage », mais certaines personnes appellent simplement « feutrage ». Pour y parvenir, si tel est votre objectif, lavez la laine à l’eau bouillante (ou aussi chaude que vos mains peuvent le supporter) et glacée, et utilisez autant d’agitation et de friction que vos mains peuvent rassembler. Votre laine deviendra feutre et le produit de feutre final sera nettement plus petit que la laine avec laquelle vous avez commencé. Ce rétrécissement peut se produire très rapidement et vous surprendre si vous n’y prêtez pas une attention particulière, donc si vous souhaitez remplir (ou sentir) de la laine à une taille particulière, allez très lentement et continuez à vérifier l’ajustement au fur et à mesure. Je recommande donc de pratiquer avec quelque chose dont vous ne vous souciez pas avant de remplir quelque chose que vous considérez important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lg